L’univers du vin est très souvent associé à de la passion haut de gamme, par rapport à d’autres boissons. Et pourtant, à l’instar de la bière, le vin est consommé au quotidien par les foyers français. Il est donc important de connaître quelques vocabulaires d’œnologue pour ne pas subir le regard foudroyant de certains sommeliers. Vous savez c’est quoi exactement un vin liquoreux ? Cet article va vous éclairer.

A lire en complément : Quelle quantité de bière pour conduire ?

Vin liquoreux, blanc liquoreux : c’est quoi ?

Le vin liquoreux à l’instar du Château d’Yquem est un vin blanc gourmand. Cette gourmandise est basée sur le fait que les vins liquoreux sont des vins blancs particulièrement sucrés. En effet, étant fabriqués à base de raisins blancs très mûrs, ces vins ont un taux de sucre élevé car la totalité n’a pas été transformée pendant la fermentation.

Les vins liquoreux sont en général dégustés à l’apéritif avec un bon fromage bien fort en goût comme le Roquefort ou le Gorgonzola mais aussi au dessert avec un bon moelleux riche en chocolat. Leur goût sucré fonctionne très bien avec ces saveurs prononcées. Même si la préférence pour accompagner les plats va encore au vin rouge, certains plats fonctionnent aussi très bien avec le vin liquoreux comme les crevettes sautées à l’asiatique ou encore le canard à l’orange.

Lire également : Qu'est ce que la levure de bière ?

Vin liquoreux ou vin moelleux : quelle différence ?

Le vin liquoreux et le vin moelleux sont tous les deux des vins sucrés. D’où le fait qu’il existe parfois des confusions pour les différencier. En effet, dans les deux cas, les raisins cueillis pour les produire sont des raisins blancs très mûrs. Un même résultat en découle : une certaine quantité de sucre n’est pas transformée en alcool. C’est la quantité de sucre résiduel.

Le principal élément pour distinguer un vin moelleux d’un vin liquoreux est sa teneur en sucre c’est-à-dire la quantité de sucre résiduel par litre d’alcool. Entre 10 et 45 grammes par litre, le vin est dit moelleux et au-delà de 45 grammes par litre, on parle de vin liquoreux. Le vin liquoreux est donc plus sucré que le vin moelleux.

En raison de cette teneur en sucre, la sensation au palais n’est pas non plus la même, quand le moelleux procure une sensation de velours, le vin liquoreux est plus gourmand avec des notes acidulées en fin de bouche.

Vin liquoreux : comment sont-ils produits ?

Il existe plusieurs techniques pour produire du vin liquoreux. Celle employée par le vignoble de Sauternes qui est parmi les AOP les plus connus, par exemple, est la technique de la pourriture noble. Cette technique consiste à laisser les raisins subir l’influence d’un champignon microscopique appelé botrytis cinerea. Il va assécher les grappes pour garder leur teneur en sucre à son maximum. C’est aussi ce petit champignon qui procure le goût acidulé des vins liquoreux.

Il y a aussi la technique du passerillage au soleil qui consiste à laisser sécher les grappes de raisins au soleil. Ce séchage peut s’effectuer sur souche ou hors souche. Cette technique est utilisée dans le Jurançon, par exemple, pour produire des vins liquoreux bien acides en fin de bouche.